GESTION - FINANCES - COMPTABILITÉ - 30.04.2021

1 résultat comptable = 3 résultats

La fin de votre exercice est souvent attendue avec impatience pour connaître le verdict annuel du résultat net comptable. Mais saviez-vous que votre résultat net comptable masque en réalité trois autres résultats indicatifs de la santé de votre entreprise ?

Quand trois résultats n’en font qu’un...

Le résultat net comptable. Le résultat net comptable n’est pas uniquement significatif de la bonne santé de votre entreprise. La raison tient à ce que vous avez une possibilité d’avoir dans vos comptes des chiffres qui perturbent le sens de ce résultat, en bien ou en mal.

Composé de trois autres résultats. Si vous détaillez votre lecture de ce résultat, vous vous apercevrez qu’effectivement votre résultat net est composé de trois autres résultats lesquels se cumulent entre eux. Au final, l’impôt sur les sociétés et la participation des salariés sont déduits pour donner le résultat comptable définitif.

Résumé mathématique. Résultat net = résultat d’exploitation + résultat financier + résultat exceptionnel - impôt sur les sociétés - participation des salariés.

Lesquels ?

Le résultat d’exploitation. Il est le véritable indicateur métier. Le résultat d’exploitation est la représentation même de votre rentabilité d’activité professionnelle. Il comprend tous les produits (dont presque 100 % sont liés à votre chiffre d’affaires) et toutes les charges qui ont été engagées pour réaliser ce revenu. Il faut noter que ce résultat n’est pas impacté par un coût de financement quelconque de votre entreprise. Les fonds disponibles sont pour ainsi dire gratuits à ce niveau. Vous retrouverez parmi ces charges les matières, les sous-traitants ou les salariés, mais également tout ce qui vient de vos fournisseurs (fournitures administratives, honoraires, intérimaires, timbres, ...). Si vous avez investi, ce qui est presque impératif pour pouvoir produire, vous aurez également en charge des amortissements de vos matériels (appelés immobilisations dans le jargon comptable). Il semble fondamental que ce résultat soit positif, car il note votre performance de rentabilité sur le métier que vous pratiquez.

Le résultat financier. Souvent, ce résultat apparaît comme déficitaire, en particulier pour les entreprises qui ont de l’endettement bancaire (soit par emprunt, soit par découvert bancaire). Dans ce résultat, vous retrouverez les charges liées aux intérêts d’emprunt ou de découvert. C’est la raison pour laquelle il est souvent négatif, à moins d’avoir une trésorerie abondante qui produit des revenus financiers supérieurs aux charges d’intérêts. Ce scénario est plus rare lorsque les taux d’intérêt rémunérateurs de placement sont bas comme c’est le cas actuellement.

Le résultat exceptionnel. Par définition « exceptionnel », il est difficile de définir une liste exhaustive de ce que comporte ce résultat. Vous pourrez retenir qu’habituellement les plus et moins-values réalisées sur les cessions d’immobilisation sont dans ce résultat. Il peut donc être très fluctuent tant dans le positif que dans le négatif en fonction des années.

Conseil. Finalement le résultat net comptable n’est pas ce que vous devriez regarder en priorité même si, à l’évidence il revêt son importance de globalité. Il s’avère en effet que ce résultat peut varier en raison de motifs particuliers qui faussent les analyses. Soyez donc vigilant : il est essentiel que le résultat d’exploitation soit la source de votre bénéfice, car il repose sur votre capacité à produire de manière rentable et structurelle. Ce qui importe, c’est que ce résultat d’exploitation soit en capacité de couvrir le coût du financement matérialisé dans un résultat financier qui peut être négatif et une éventuelle perte exceptionnelle.

Votre résultat net comptable est la compilation de trois autres résultats segmentés : le résultat d’exploitation, le résultat financier et le résultat exceptionnel. Le résultat d’exploitation devrait normalement être la clef de voûte de votre bénéfice et être suffisamment positif pour couvrir les éventuels déficits des deux suivants.


Pour aller plus loin


Contact

Éditions Francis Lefebvre | 42 Rue de Villiers, CS50002 | 92532 Levallois Perret Cedex

Tél. : 03 28 04 34 10 | Fax : 03 28 04 34 11

service.clients.pme@efl.fr | pme.efl.fr

SAS au capital de 241 608 € • Siren : 414 740 852
RCS Nanterre • N°TVA : FR 764 147 408 52 • APE : 5814 Z